moteur de recherche

Yves, ancien étudiant

Yves Ouattara est ingénieur d’Etudes Développeur chez CS Communication & Systèmes. Après l’obtention de son baccalauréat en 2009 à Abidjan en Côte d'Ivoire, il choisit de poursuivre ses études en France dans le but de trouver un poste en informatique. Après une licence Mathématiques-Informatique à l’UPEM et une première année en master d’informatique à l’IGM, il choisit le parcours Logiciels. Il partage avec nous les étapes de son parcours universitaire à son emploi.

« J'ai connu et choisi l'IGM sur les recommandations d’un membre de ma famille y ayant suivi ses études quelques années plus tôt. Quand j'étais en Terminale, j'avais déjà pour objectif de suivre une formation en Informatique. Ce domaine a toujours été un centre d'intérêt pour moi. Je me suis donc inscrit en Licence de Maths – Info avant de me spécialiser en « Logiciels » au cours du Master. En M2, j’ai fait le choix de l’alternance.

A la fin de mes études, j’ai eu l’opportunité de décrocher immédiatement un emploi. Tout d’abord, l’entreprise dans laquelle j’ai fait mon alternance m'a proposé un CDI et entre temps une chargée de recrutement de chez CS m'a contacté sur LinkedIn pour me faire une offre : c'est cette dernière que j'ai finalement retenue.

Ma formation à l’IGM m’est très utile dans le cadre de mon métier. Mes cours de Python me servent aujourd'hui à développer des sondes pour des équipements réseau afin de collecter des données de façon continue sur l'état d'un composant de cet équipement. Par exemple, il est possible de créer une sonde en Python qui permette de surveiller la température ou la vitesse de rotation des ventilateurs d'un routeur.

Parmi les missions qui me sont aujourd’hui confiées,  je m'occupe de la TMA (Tierce Maintenance Applicative) et du MCO (Maintien en Condition Opérationnelle) sur un outil de supervision développé par CS et déployé chez différents clients. Cet outil comme son nom l'indique permet de faire de la supervision, c'est-à-dire de surveiller le bon fonctionnement d'un système. Le but de la supervision étant d'avoir une vue d'ensemble des équipements supervisés (serveurs, équipements réseau, firewall, etc.) et ceci en temps-réel afin d'éviter les arrêts de service, de détecter et de prévenir les pannes. Lorsqu'une anomalie est détectée par l'outil de supervision, je me connecte sur la plate-forme du client afin de traiter le problème avant qu'il ne devienne bloquant. Enfin, je fais aussi du développement sur les évolutions de l'outil de supervision. »

----------
Entretien réalisé en juin 2015 par Clémence et Mickaël